Close

Nous utilisons les témoins (cookies) pour faciliter les interactions avec nos sites Web et nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation de témoins. En savoir plus.

 
Sujet: Culture

Les PDG classent la culture au premier rang de leurs priorités pour réussir

* Les citations dans l’article sont des traductions libres.

Image Component needs to be configured.

La culture est à l’avant-plan pour les leaders qui souhaitent améliorer le rendement et favoriser l’harmonisation stratégique en 2017.

« La culture est le facteur-X, affirme Noah Rabinowitz, associé principal et chef de la pratique de développement du leadership de Hay Group. C’est la colle invisible qui tient l’organisation et détermine si elle est en mesure de réussir sur le marché ou non. »

Voici les conclusions de l’étude mondiale effectuée par la division Hay Group de Korn Ferry, qui révèle que « favoriser un changement de culture » se trouve parmi les trois priorités de développement du leadership, et qui suggère que les leaders doivent faire du changement de culture un aspect plus important des programmes de perfectionnement et du programme général de leadership.

La culture est le moteur d’une organisation

La culture reflète les valeurs, les croyances et les comportements qui déterminent comment les employés performent et interagissent entre eux chaque jour.

Le développement du leadership peut jouer un rôle déterminant pour accélérer, renforcer et maintenir la culture. Cette culture prend assurément naissance dans les bureaux de la haute direction; lorsque les leaders modifient leurs comportements, les autres suivent. Ce sont aux leaders de définir la culture, de la communiquer à tous les niveaux de l’organisation. Ils doivent agir et se comporter de manière à refléter et à appuyer les résultats souhaités.

Arvinder Dhesi, associé principal chez Hay Group, croit que « le talent, le leadership et la culture sont intimement liés et qu’ils sont indispensables à l’exécution de la stratégie. C’est une erreur de croire que la culture est extérieure aux leaders ou constitue un projet distinct. Tout ce qu’un leader fait contribue à la culture. Aucun comportement n’est culturellement neutre. »

Pour aider les leaders à bâtir une culture, l’étude offre ces quelques données utiles :

L’harmonisation à l’organisation et la collaboration sont considérées comme les principaux véhicules d’amélioration de la culture.

La communication est la stratégie la plus utilisée pour améliorer la culture, suivie par le développement du leadership et l’intégration du changement de culture dans les objectifs de gestion.

Créer une assise culturelle

Les quatre piliers du développement du leadership de Korn Ferry proposent un nouveau cadre pour établir les comportements et les valeurs de base qui soutiendront la culture existante ou visée.

Le contexte est essentiel : Les efforts de développement doivent être liés aux enjeux et aux stratégies réels de l’organisation. Les besoins de développement seront très différents dans le cadre d’une fusion par rapport à un changement de stratégie ou à une transition vers un nouveau PDG.

Développer la personne dans sa globalité : Pour maximiser le potentiel de leadership, les entreprises doivent associer les forces et les motivations individuelles aux besoins de l’entreprise, et le développement doit harmoniser les valeurs, les croyances et la personnalité des employés à la nouvelle culture.

Aborder le développement du leadership comme un parcours : Le plan doit avoir un scénario et un arc narratif composés d’une variété d’expériences de développement réunies de manière convaincante, afin de créer un parcours pour les employés comprenant un début, un milieu et une fin.

Collaborer génère des résultats : Pour atteindre de nouveaux sommets de motivation, les employés doivent sentir qu’ils contribuent à une cause importante. Tout commence par un leader qui exprime une mission définissant la valeur qu’elle engendre pour les clients qu’elle sert. En retour, la mission de l’organisation est perpétuée par des leaders axés sur la vision qui démontrent un leadership sincère auprès de leurs équipes. En liant les éléments du changement de culture à la mission de l’organisation et en les reliant ensuite à la vision individuelle d’un leader, les entreprises peuvent favoriser des promoteurs de changement plus efficaces.

* Assurez-vous de bien remplir tous les champs obligatoires.