Sujet: Appréciation
STYLE OVERRIDES, VISIBLE IN EDIT MODE

Qu’est-ce qui motive le départ des employés

Et 4 façons de freiner les démissions par la reconnaissance

Image Component needs to be configured.

Changement du rôle du travail dans nos vies

 

Les attentes en matière d’intégration travail-famille évoluent à une vitesse fulgurante. Après plus de deux années d’ajustements liés à la pandémie, les gens réévaluent leurs priorités et le rôle du travail dans leur vie, contribuant ainsi à la Grande démission. En fait, 36 % des employés qui ont quitté leur emploi au cours des six derniers mois l’ont fait sans avoir un autre emploi en vue, et 40 % des employés prévoient quitter leur emploi actuel d’ici 3 à 6 mois.

Qu’est-ce qui explique cette situation? Et où vont les employés? En réalité, de nombreux employés ne partent pas pour un emploi similaire offrant un salaire et des avantages plus intéressants ni pour une entreprise ayant une plus grande renommée. Ils se dirigent vers des carrières complètement différentes qui leur donnent un meilleur contrôle et une flexibilité accrue sur leur vie.

Selon McKinsey, tandis que les employeurs croient qu’un meilleur salaire et des avantages plus intéressants leur permettront d’attirer et de conserver leurs gens, les employés, eux, souhaitent avant tout se sentir valorisés par l’entreprise, avoir un sentiment d’appartenance, prendre les rênes de leur carrière et disposer de flexibilité et d’autonomie dans leur emploi.

« Les entreprises n’arrivent pas à saisir toute la portée de ce que nous appelons la Grande démission. Les travailleurs ne font pas que quitter leur emploi; de nombreux employés n’arrivent plus ou ne sont plus motivés à se dévouer à leur travail comme ils le faisaient avant la pandémie, désillusionnés par la mauvaise gestion des nouvelles réalités du travail de la part de leur entreprise. Nous pourrions appeler ce phénomène la Démission déguisée. » –Krister Ungerböck, AUTEURE ET CONFÉRENCIÈRE

À quoi réfèrent la flexibilité et l’autonomie au travail? C’est bien plus que de travailler dans un café, de refuser de rentrer au bureau ou de ne travailler que quelques heures par jour. La flexibilité et l’autonomie au travail comprennent deux volets :

1) La flexibilité quant au moment, à l’endroit et à la façon dont les employés exécutent leurs tâches. La recherche tirée du Rapport mondial sur la culture (tableau ci-après) indique que certaines tâches sont plus faciles à exécuter à la maison, tandis que d’autres se font plus facilement au bureau. Les employés ont besoin d’avoir leur mot à dire quant à l’endroit où ils exécutent certaines tâches. Dans le cas contraire, ils pourraient se demander si l’entreprise souhaite véritablement les voir réussir.

* Assurez-vous de bien remplir tous les champs obligatoires.