Close

Nous utilisons les témoins (cookies) pour faciliter les interactions avec nos sites Web et nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation de témoins. En savoir plus.

 
Sujet: Engagement

Fin du sondage sur l’engagement des employés : nouvelles façons de mesurer l’engagement

Image Component needs to be configured.

L’engagement des employés préoccupe tout le monde et pour cause. Les employés se rendent peut-être au travail tous les jours, mais s’ils ne sont pas réellement engagés, ils ne font que gaspiller les précieuses ressources de votre entreprise. Aujourd’hui, bon nombre d’organisations doivent lutter contre le « présentéisme »; des employés présents au travail, mais sans être productifs. Selon Carnegie Management, la recherche récente chiffre ce phénomène à 33 milliards de dollars de perte dans l’industrie de l’Australie. Et un récent sondage de Aon Hewitt a montré un taux d’engagement de seulement 65 % parmi les employés de la région de l’Asie-Pacifique. Que faire devant tant d’employés présents, mais non productifs?

La solution : le sondage sur l’engagement des employés est-il mort?

La première étape est de comprendre non seulement le pourcentage d’employés de votre organisation qui sont engagés, mais également leur niveau d’engagement. Pour bon nombre d’entreprises, l’instinct premier est de se tourner vers le sondage annuel sur l’engagement des employés. Alors que les sondages semblent un moyen facile de comprendre la mentalité des employés, la recherche considère qu’ils ne sont pas aussi efficaces que nous pourrions le croire. En fait, 48 pour cent des professionnels des RH sondés récemment ne croient pas que les sondages permettent des évaluations honnêtes et exactes. De plus, 58 pour cent estiment que les résultats de sondage n’aident pas réellement les gestionnaires à mieux comprendre quels comportements et quelles pratiques modifier pour s’améliorer. Alors, le sondage annuel sur l’engagement des employés est-il mort?

Oui, du moins dans notre manière de l’administrer.

À quoi peut-on attribuer la fin du sondage annuel sur l’engagement des employés?

Puisque les sondages annuels sur l’engagement des employés sont un élément fondamental de nombreuses entreprises depuis des années, il est important de bien comprendre pourquoi ils ne sont pas aussi utiles que nous le croyons. Après tout, il est difficile de changer les habitudes ancrées depuis de nombreuses décennies. Voici quelques-unes des raisons expliquant l’échec des sondages sur l’engagement des employés. En comprenant ces raisons, il vous sera plus facile de voir comment vous pouvez améliorer vos méthodes et en trouver d’autres plus efficaces afin d’assurer le suivi réel de l’engagement des employés et en tirer des renseignements utiles.

Partie 1 – Raisons de l’échec des sondages annuels sur l’engagement des employés

 

Ils sont incomplets.

Pour obtenir un sondage précis, il faut sonder tout le monde dans l’organisation. Il est important d’obtenir un recensement et non un simple échantillon. Vous pourriez alors comprendre ce qui se passe non seulement dans chaque service, mais dans chaque poste du service. En obtenant les perspectives de chaque employé de votre organisation, vous serez en meilleure position pour contribuer à leur succès et les résultats de l’entreprise en bénéficieront.

Ils sont trop longs.

Ironiquement, les sondages sur l’engagement des employés peuvent parfois nuire à l’engagement. Si le sondage est trop long, les employés prennent non seulement plus de temps à le remplir et moins de temps à travailler, mais ils seront aussi moins engagés dans le sondage lui-même. Pour obtenir de bons résultats, ne posez pas trop de questions. C’est la qualité et non la quantité des questions qui importe.

Ils ne sont pas pertinents.

Ne posez pas de questions inutiles. C’est simple. Si une question ne sert pas à obtenir l’information dont vous avez besoin pour prendre des décisions stratégiques, ne la posez pas! Essayez de poser des questions précises, adaptées à chacun des rôles. Si les employés trouvent les questions ennuyantes, trop personnelles ou hors de propos, ils seront moins enclins à y répondre honnêtement, s’ils y répondent.

Ils sont trop limités.

Tandis que des énoncés de type Likert et autres formes de questions fermées permettent de tirer facilement des statistiques et des analyses de données, les renseignements les plus utiles se trouvent souvent dans les réponses aux questions ouvertes. Vous obtiendrez un aperçu plus approfondi de ce que pense chaque employé, mais, selon la complexité et le temps accordé pour y répondre, vous obtiendrez également une meilleure perspective des employés les plus engagés au travail. Les employés passionnés par leur travail prendront généralement le temps de vous donner des réponses détaillées et sincères.

Il n’y a aucun suivi.

Le suivi de la rétroaction et des conseils tirés d’un sondage sur l’engagement des employés est absolument essentiel. Vous devriez non seulement mettre en place un changement positif à la suite des réponses au sondage, mais également faire un suivi des sondages antérieurs à l’aide de sondages subséquents. Si les employés ne constatent pas de changements positifs ni de progrès à la suite de leur volonté de participer à un sondage, ils ne se sentiront pas écoutés et risquent de ne pas donner leur opinion la prochaine fois. Allez au bout de votre intention et donnez suite au sondage.

Partie 2 – La solution : nouvelles manières de suivre l’engagement des employés

Maintenant que vous connaissez certains des problèmes associés au sondage annuel sur l’engagement des employés, voyons quelques solutions pour y remédier. Devant les percées technologiques et l’évolution littéralement quotidienne d’Internet, les entreprises doivent s’adapter constamment. La vitesse à laquelle se manifeste le changement augmente. Une vérification annuelle de l’engagement ne suffit plus. Heureusement, la succession rapide de changements et de technologies s’accompagne d’outils et de techniques pour mesurer l’engagement des employés. Voici quelques idées permettant de mesurer constamment l’engagement ainsi que d’autres outils utiles.

Interactions interpersonnelles

L’un des principaux ennuis avec les sondages est qu’ils sont extrêmement impersonnels. De plus, souvent les employés ne se sentent pas réellement écoutés et estiment qu’ils n’ont pas voix au chapitre. Un échange en personne est généralement la meilleure façon de comprendre comment les employés se sentent à propos de l’entreprise et d’évaluer leur niveau personnel d’engagement.

Les sondages ne permettent pas d’analyser le langage non verbal et de saisir les moindres détails qu’un employé est prêt à partager avec une personne en chair et en os, mais qui se partagent difficilement dans un sondage ordinaire et ennuyeux. Google est l’une des entreprises qui excellent dans ce type de communication en guise d’outil d’évaluation. Elle utilise les enquêtes auprès du personnel pour saisir le facteur humain. Après tout, les humains sont notre plus grand atout, il est donc essentiel de les comprendre.

Sondage d’opinion des employés

Pour bien comprendre ce que ressentent les employés de manière plus cohérente, il est recommandé d’effectuer des sondages sur une base régulière. N’oubliez pas, toutefois, qu’ils doivent être courts et pertinents. Les sondages d’opinion des employés sont nommés ainsi puisque, contrairement au sondage annuel sur l’engagement des employés, ils vous permettent de dresser le portrait de l’opinion globale des employés au sein de votre organisation en temps réel. En connaissant la place de votre entreprise sur une base plus régulière, vous serez en mesure de prendre graduellement les décisions d’affaires stratégiques qui s’imposent plutôt qu’une seule fois au début de l’année. L’adaptation au monde changeant des affaires d’aujourd’hui se fera de manière plus naturelle tout en maintenant une culture d’entreprise détendue et productive.

Sondages sur l’engagement en temps réel

Aon Hewitt va plus loin avec les sondages d’opinion et effectue des sondages sur l’engagement en temps réel. Sur sa plateforme « Mood Ring », Aon Hewitt offre aux entreprises des perspectives et des résultats exploitables en temps réel. Le service permet aux employés de répondre rapidement et de donner leur rétroaction sur des réunions ou des événements ponctuels directement de leur téléphone intelligent. À l’aide de courts sondages qui ne demandent que très peu de temps et d’efforts ainsi que de perspectives exploitables générées, les employés seront plus enclins à donner une rétroaction constante.

Partie 3 : Les résultats

La mesure régulière et efficace de l’engagement des employés avec les bons outils et de la bonne façon peut générer bon nombre de résultats positifs que le sondage annuel ne peut tout simplement pas offrir. Voici quelques résultats engendrés par des efforts réguliers de suivi de l’engagement.

Référence de base fiable

En prenant régulièrement le pouls du niveau d’engagement des employés de manière naturelle, vous obtiendrez un aperçu constant du niveau général de passion et de dévouement à l’échelle de votre organisation. Vos décisions seront plus éclairées si vous savez à quoi vous en tenir sur une base régulière.

Amélioration de vos résultats

Distinguer les employés engagés de ceux qui ne le sont pas vous aidera à entreprendre les étapes pour maintenir en fonction les employés passionnés et favoriser l’engagement des employés las et distraits. Vous pourriez même « couper dans le gras » en remerciant les employés qui n’ajoutent aucune valeur à l’organisation. L’engagement et le développement du pouvoir d’agir de chacun des employés porteront leurs fruits. En fait, selon une recherche de Hay Group, les entreprises du premier quartile en matière d’engagement et de développement du pouvoir d’agir réalisent une croissance des revenus 4,5 fois plus élevée que leurs pairs dans l’industrie.

Maintien en fonction des bons employés

Nous le savons tous : nos gens sont notre plus grand atout. Même s’il est important d’investir dans les technologies et l’équipement les plus récents, investir dans le capital humain est l’étape la plus fondamentale de la réussite de votre organisation. Une étude de PWC menée en 2015 révèle que le coût du roulement des employés en Australie est évalué à 3,8 milliards de dollars en perte de productivité et à 385 millions de dollars en coûts de recrutement évitables. Si vous connaissez le potentiel élevé du coût du roulement des employés, vous serez davantage motivé à surveiller et à favoriser régulièrement l’engagement des employés. À l’aide de techniques pour mesurer l’engagement des employés de manière plus régulière et personnelle, vous pourrez identifier qui sont vos meilleurs atouts et s’ils sont à risque de quitter votre organisation, mais aussi d’agir sur les irritants fréquents pour atténuer les obstacles à votre culture avant qu’il ne soit trop tard.

Appel à l’action

Mesurer l’engagement au travail est plus important que jamais. Toutefois, avec les percées technologiques et l’évolution rapide de l’innovation et du changement en milieu de travail, il est critique d’obtenir une lecture plus régulière et précise de l’état de votre organisation. Le sondage annuel sur l’engagement des employés ne suffit plus. Il est temps de prendre du recul et d’évaluer la manière dont votre entreprise comprend ses employés pour mettre en place le changement positif approprié. Vous devez investir des efforts réguliers pour maintenir l’engagement de vos employés, mais sans oublier d’adapter vos tactiques au fil du temps et des technologies. Ne vous découragez pas dans vos efforts d’amélioration. Commencez dès maintenant et le succès viendra.    

* Assurez-vous de bien remplir tous les champs obligatoires.